Billetterie 01 71 10 74 31
Standard 01 71 10 74 30
TÉLÉCHARGER
RECHERCHE
S'INSCRIRE À
NOTRE NEWSLETTER
Saison
 
Traviata - Vous méritez un avenir meilleur
Création
Vente en ligne prochainement disponible
tout public

24€/18€/14€
Avec Florent Baffi Safir Behloul Jérôme Billy Elise Chauvin Judith Chemla / Conception Judith Chemla, Florent Hubert et Benjamin Lazar / Mise en scène Benjamin Lazar / Direction musicale Florent Hubert / flûte Renaud Charles / Clarinette Axelle Ciofolo / Violoncelle Myrtille Hetzel / Contrebasse Bruno Le Bris / Accordéon Gabriel Levasseur / Trombone Sébastien Llado / Cor Douphol Benjamin Locher / Violon Marie Salvat / Arrangements Florent Hubert et Paul Escobar / Chef de chant Alphonse Cemin / Scénographie Adeline Caron / Costumes Alain Blanchot / Lumières NN / Maquillages et coiffures Mathilde Benmoussa
  • Traviata - Vous méritez un avenir meilleur © Julie Moulier
    Traviata - Vous méritez un avenir meilleur © Julie Moulier
  • Traviata - Vous méritez un avenir meilleur
    Traviata - Vous méritez un avenir meilleur © Nathaniel-Baruch
  • © Pascal Gély
    © Pascal Gély
  • © Pascal Gély
    © Pascal Gély
  • © Pascal Gély
    © Pascal Gély
  • © Pascal Gély
    © Pascal Gély
  • © Pascal Gély
    © Pascal Gély
Quand Giuseppe Verdi assiste au théâtre à La Dame aux camélias, il est immédiatement séduit par le drame d’Alexandre Dumas fils et décide de la transposer en opéra. Plus d’un siècle plus tard, le brillant trio Judith Chemla / Florent Hubert / Benjamin Lazar s’empare d’un des plus célèbres opéras pour le remettre au théâtre, son lieu de création original.

Alfredo Germont, jeune homme de bonne famille, tombe amoureux d’une courtisane, Violetta Valéry. Sincèrement amoureuse, Violetta abandonne son métier et se donne sans réserve à Alfredo. Cependant, le père d’Alfredo, au nom de la respectabilité bourgeoise, obtient d’elle qu’elle rompe avec son fils sans dévoiler le motif réel de sa décision. La tuberculose, dont elle est déjà atteinte, reprend alors de plus belle… Plus tard, Alfredo apprend que Violetta n’a jamais cessé de l’aimer et a sacrifié son amour à la réputation de son amant.


Il ne s’agit là ni d’un opéra, ni d’une pièce de théâtre mais bien d’un mélange des deux. Cet entrelacement du roman et de l’opéra est au coeur de cette nouvelle création. On y retrouvera des extraits du roman de 1848, de la pièce de 1852, et d’innombrables références au « splendide XIXe siècle » comme le nommait André Breton. Ainsi, les robes et costumes sont décrits par les acteurs à partir de journaux de l’époque, avant d’apparaître sur scène. La fête naît autant dans les mots que dans les images et les sons.


Vous retrouverez les amours d’Alfredo et de Violetta dans une mise en scène liant théâtre, chant lyrique et musique. Les six chanteurs - dont Judith Chemla en Violetta - et les sept instrumentistes se partagent le même espace, rendant visibles le lien entre la musique et l’action, entre parlé et chanté, entre le français et l’italien surtitré.



Production : C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord
Coproduction : Théâtre de Caen, Espace Jean Legendre – Théâtre de Compiègne – Scène nationale de l’Oise en préfiguration, Le Parvis - Scène nationale de Tarbes-Pyrénées, Le Théâtre - Scène nationale Mâcon-Val de Saône, TANDEM – Scène nationale, Théâtre Forum Meyrin / Genève, Le Moulin du Roc - Scène nationale de Niort, Théâtre de l’Incrédule, Cercle des partenaires des Bouffes du Nord
Action financée par la Région Île-de-France, avec l’aide d’Arcadi Île-de-France
Avec la participation artistique du Jeune théâtre national
Construction des décors : Ateliers du Moulin du Roc - Scène nationale de Niort
Le Théâtre de l’Incrédule est soutenu par la Région Normandie