Billetterie 01 41 90 17 02
Standard 01 41 90 17 00
Equipe
Accès et horaire
 
TÉLÉCHARGER
RECHERCHE
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Saison
 
On était une fois
Cie 36 du mois
Création
mercredi 21 mars 19:00 - 21:00 / Normal
jeudi 22 mars 19:00 - 21:00 / Normal
vendredi 23 mars 19:00 - 21:00 / Normal
samedi 24 mars 16:00 - 20:00 / Normal
Vente en ligne prochainement disponible
tout public • Temps fort
dès 7 ans
1h00
17 / 13 €
Écriture, mise en scène et manipulation Emmanuel Audibert / Collaboration artistique Mathilde Henry / Regards extérieurs Jean-Louis Heckel, Sylviane Manuel
  • On était une fois © Cie 36 du mois
    On était une fois © Cie 36 du mois
  • On était une fois © Cie 36 du mois
    On était une fois © Cie 36 du mois
  • On était une fois © Cie 36 du mois
    On était une fois © Cie 36 du mois
  • On était une fois © Cie 36 du mois
    On était une fois © Cie 36 du mois
Emmanuel Audibert n’a pas son pareil pour faire vibrer notre corde sensible avec ses personnages animés par des moteurs. Dans On était une fois, le chevalier des « On » crée un hommage tendre et drôle au public.

Issu du cirque, Emmanuel Audibert s’applique depuis cinq ans à donner vie à des marionnettes. Sa méthode ? Les manipuler par ordinateur à l’aide de moteurs électriques. Adepte de la bidouille high-tech, il récupère des bouts de bois ou de carton, les assemble en pantins et les relie par des fils à des moteurs. Où qu’elles se produisent, ses inventions font sensation, comme son jukebox marionnettique lors de la 8e Nuit de la marionnette !

 

Pour On était une fois (abrégé O.E.U.F.), l’ingénieux bricoleur fait un spectacle sur le spectacle et recrée un public à partir de peluches. Ne vous fiez pas à leur aspect mignon et enfantin, la vingtaine de peluches a de la répartie et exprime à voix haute ce qu’un vrai public pense généralement tout bas. De l’attente dans le gradin jusqu’au spectacle, elles s’animent et commentent ce qu’il se passe – ou ne se passe pas – à base d’envolées philosophiques ou de bonnes blagues. Sous leurs yeux, les « On » par milliers (personnages de polystyrène à l’allure de clones) jouent leur curieuse partition. Et nous, on rit beaucoup (de nous) !



Coproductions : Théâtre Jean Arp – Clamart, Théâtre Gérard Philipe – Champigny.
Institutionnels : Conseil général du Val-de-Marne – Aide à la création, DRAC Île-de-France &n ... voir plus

mentions légales